FINALITES ET OBJECTIFS DE L’ENSEIGNEMENT AU PRIMAIRE

  L’enseignement au primaire continue et développe les acquis de l’école maternelle. L’Institution LAMRANI considère le primaire comme une base sur laquelle se construit une formation qui doit mener les jeunes au meilleur niveau de qualification et les préparer à leur vie de citoyens.

Epanouissement et réussite :

  Dans un cadre qui répond aux normes d’hygiène et de salubrité, l’enfant est accueilli dans une structure à taille humaine. Personnel administratif et enseignants cheminent ensemble pour aider chaque enfant à grandir dans son cœur, dans son intelligence et dans son corps. La réussite ne s’improvise pas : jour après jour la communauté éducative accompagne l’élève vers son devenir de futur citoyen. L’exigence de qualité pédagogique, la compétence et la disponibilité des professeurs donnent à l’enfant l’assurance, le goût de réussir et la confiance dans ses résultats scolaires.

La réussite pour chacun :

  Dans le respect des instructions officielles en vigueur, l’enseignant au primaire accompagne chaque élève dans son cheminement, en tenant compte de ses capacités. Les élèves en réussite sont accompagnés vers des paliers d’apprentissage à leur niveau. De la même façon, les élèves en difficulté bénéficient d’une aide plus individuelle et si besoin, d’un soutien spécifique en dehors de l’enveloppe horaire hebdomadaire.
Renforcement et consolidation des acquis de l’école maternelle, élargissement des notions abordées, développement des méthodes de travail et de recherche dans la rigueur afin de favoriser l’autonomie :

› La maîtrise des langues (arabe/français ; oral/écrit), déjà initiée dès la maternelle, le cycle primaire vise, quand à lui, la consolidation et l’utilisation des activités de langue (grammaire, conjugaison, orthographe, lecture, écriture) au service de la production écrite/orale et la production complexe (intégration).

› Connaissance des nombres et des techniques opératoires ; développement des notions géométriques et raisonnement mathématique en vue de cultiver les possibilités d’abstraction et de résolution des situations-problèmes.

› Eveil à la culture scientifique.

› Connaissance de l’histoire de notre pays pour comprendre le présent et construire l’avenir. (Cours d’histoire et géographie à partir du C4).

› Education à la citoyenneté.

› Instruction Islamique.

› Initiation à des pratiques sportives.

› Procurer le plaisir du geste, former le goût, donner accès au patrimoine artistique et culturel, développer l’expression et la création.

› Animations « bibliothèque ».

› Visites à  thèmes.

L’ouverture sur l’environnement :

  L’activité pédagogique au primaire ne se limite pas aux échanges entre les enseignants et leurs élèves dans la classe. L’ouverture de l’école sur son environnement, notamment sur les lieux culturels, historiques ou industriels contribue à nourrir les apprentissages. Cette ouverture est construite en cohérence avec les apprentissages scolaires.

Parents d’élèves :

  Pour mener à bien sa mission l’école primaire de l’institution Lamrani fait toute leur place aux parents d’élèves. La qualité des relations entre l’école et les parents est essentielle : elle contribue à la réussite de chaque élève et au bon fonctionnement de l’école.
Les responsables de l’école qui organisent et animent le travail collectif au sein de l’établissement sont les interlocuteurs premiers des parents d’élèves.

Une volonté de bien vivre ensemble :

  Le vivre ensemble implique d’abord le respect du règlement intérieur de l’école. Il est appliqué par tous, enfants, parents et personnel. L’ensemble du personnel participe à l’éducation des enfants.
Le respect de notre environnement, cour et locaux, participe également au bien vivre ensemble.

La cohésion et la cohérence de l’équipe enseignante :

  A ces fins les enseignants au primaire travaillent ensemble, coordonnent les actions et unifient leurs discours. Ils s’impliquent aussi dans le cadre de cercles d’entraide ou d’analyse des pratiques.
Les actions de formation en équipe sont privilégiées pour ce qui est commun, dans un souci de cohérence.